Venez découvrir :

  • La Base des Mariages
  • Les Bases des soldats blessés ou morts
  • Les chroniques familiales

A venir

« septembre 2017 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

Les filiations RIBEYROLLES : présentation

Cette étude retrace l’histoire des descendants de Jean RIBEYROLLES, maître maçon venu s’installer en 1652 à Saint-Drézéry (paroisse Saint Didier), village paroissial du diocèse de Montpellier (Hérault), situé entre mer et « petites Cévennes » dont le seigneur restera de droit, jusqu’à la révolution, le Prévôt du Chapitre de Maguelone puis de l’église Saint-Pierre de Montpellier.

 

 

Signature de Jean RIBEYROLLES, maître maçon

 

La population, regroupée autour du château et de l’église, vit essentiellement d’agriculture et d’élevage. Le terroir propice à la culture de la vigne produit des vins qui jouissent, depuis fort longtemps, d’une grande réputation.

_____

 

On ne connaît pas les motifs qui poussèrent Jean RIBEYROLLES à quitter Saint-Mathieu-de-Tréviers pour venir s’installer avec toute sa famille à Saint-Drézéry.

Ses descendants vont prospérer et très rapidement acquérir une certaine respectabilité dans la hiérarchie locale.

Conseillers, consuls ou maires, les RIBEYROLLES participent activement à la gestion du village.

 

Jusqu’au début du 20e siècle ils ont été en grande majorité des agriculteurs. Seule une petite minorité a exercé une activité artisanale.

Au cours du 18e siècle quelques uns ont quitté le village pour former les branches de Restinclières et Grabels, puis, au milieu du 19e siècle, celle de Lyon (Rhône).

Au cours du 20e siècle, touchées par la crise viticole, les nouvelles générations vont abandonner peu à peu le métier de leurs ancêtres et quitter le territoire.

De cette grande dynastie des RIBEYROLLES il ne reste aujourd’hui, à Saint-Drézéry, qu’une dizaine de familles.

 

Pour consulter cette filiation déclinée par générations, veuillez cliquer sur le lien suivant :

Les filiations RIBEYROLLES

Respect du travail

L'une des raisons de mettre ces filiations en accès réservé uniquement aux membres de notre association est de respecter le travail réalisé par le membre qui l'a effectué.

La confiance entre nos membres est l'un des éléments majeurs de notre association.

Aussi nul n'est besoin de créer une charte déontologique pour préciser une règle éthique que chacun et chacune d'entre vous comprendra et appliquera :

- Ne pas copier tout ou partie des données de ces filiations ce qui évitera de les retrouver sur d'autres sites Internet que celui du Cercle Généalogique de Languedoc.

 Conception du document

Ces filiations RIBEYROLLES ont été conçues à partir du logiciel HEREDIS12 Pro en utilisant la chronique familiale rédigée de descendance qui permet d’éditer la description détaillée de tout le déroulement de la vie de l’individu affiché comme personnage principal ainsi que de tous ses descendants.

Elle reprend, pour le personnage principal, puis pour chacun de ses descendants, l’état civil complet, le détail des événements Naissance, Baptême et Décès, les personnes liées par des liens personnels, le détail des différentes unions et elle indique l'âge à chaque événement important de sa vie.

Réalisation
par Michèle DEPLANQUES - Membre du Cercle Généalogique de Languedoc

- Les relevés effectués dans les Archives départementales ;
- Les saisies informatiques.

Réalisation technique
par Jean-Michel LÉON et Jean-Pierre UGUEN - Membres du Cercle Généalogique de Languedoc

- Les extractions;
- Les contrôles et les corrections de tous les textes ;
- Les mises en pages.

Les sources

- Toutes les sources, tellement nombreuses, n'ont pas toutes été mentionnées dans ces filiations, loin s'en faut.

- Mais elles sont communicables en effectuant une demande précise à contact@basesgenealogiquesducglanguedoc.fr

Votre aide et votre concours

Il sera toujours apprécié que vous portiez à notre connaissance toutes erreurs que vous constateriez sur cette Base à
contact@basesgenealogiquesducglanguedoc.fr

 

   Retour à page d'accueil

CGL - Tous droits réservés - Juin 2012