Venez découvrir :

  • La Base des Mariages
  • Les Bases des soldats blessés ou morts
  • Les chroniques familiales

A venir

« juillet 2017 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Les filiations SABATIER : présentation

Si la branche GIBERT de ma famille Héraultaise s’arrête en 1700 avec Antoine GIBERT, vraisemblablement du Cantal, mon arbre paternel pousse beaucoup mieux et beaucoup plus haut (c’est normal vu le climat !) du coté d’Istres dans les Bouches-du-Rhône où l’on remonte avec des SABATIER jusqu’en 1300.

Curieusement, de nombreux SABATIER apparaissent aussi dans ma branche maternelle.

 

Ces SABATIER resteront à Istres de 1300 environ jusqu’en 1550 où la famille demeure ensuite successivement à Martigues et à Fos-sur-Mer. Ils se nomment alors BÉRAUD, COUTURE, FÉLIX ou PICHAN.

 

C’est Gabrielle PICHAN qui épouse Barthélémy BOUNI à Cette (Hérault) en 1702 et nous ramène dans l’Hérault pour se rapprocher des GIBERT, en passant par d’autres BOUNI et RICHARD, tous de Cette et enfin Marianne BOUNI épouse Antoine GIBERT à Cette en 1834 (Voir la chronique familiale des GIBERT).

 

Tous ces braves gens d’Istres et des Bouches-du-Rhône, sans qui je ne serais pas là, étaient bergers, laboureurs, marchands. Ceux de Cette, les BOUNI, PICHAN et RICHARD… marinier ou matelot, bien sur !

 

Quelques 400 ans dans les Bouches-du-Rhône, 200 ans dans l’Hérault pour la plus grande partie de ma famille… quelle chance pour un généalogiste du Vaucluse qui peut presque tout trouver sur Internet grâce des Archives départementales en Ligne !

 

Autre rencontre improbable à Cette dans ma branche paternelle celle de Anne CHOULES qui se marie en 1767 avec Jean Baptiste CUILLERET de Cette.

Anne est née à Saarlouis (aujourd’hui une des principales villes du Land de la Sarre en Allemagne) où son père Georges (né à Eschau dans le Bas-Rhin, enfant adultérin et illégitime de Conrad SCHULLER, calviniste de Suisse et de Marie GAFFIN) était domestique puis commerçant. Sa mère Apolline SEGUIN est née aussi à Sarrelouis en 1716. Je n'ai pas d'idée sur le motif de l'émigration de Georges SCHULLER vers Sète. Mais quel voyage à cette époque : partir de Saarlouis, avec femme et enfant, pour traverser toute la France…

 

Mon fils, qui réside à Singapour (République de Singapour), aura eut moins de mal pour son voyage vers l’Asie et les descendants franco-chinois de la famille auront une explication à cette mutation de la famille GIBERT.

 

C’est pour mes petits enfants franco-chinois, Rémy et Luc, que je fais cette généalogie.

Quelle puisse les guider dans les racines et les branches de la partie française de la famille.

 

Pour consulter cette filiation décomposée en générations, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

Les filiations SABATIER

Respect du travail

 

L'une des raisons de mettre ces filiations en accès réservé uniquement aux membres de notre association est de respecter le travail réalisé par le membre qui l'a effectué.

La confiance entre nos membres est l'un des éléments majeurs de notre association.

Aussi nul n'est besoin de créer une charte déontologique pour préciser une règle éthique que chacun et chacune d'entre vous comprendra et appliquera :

- Ne pas copier tout ou partie des données de ces filiations ce qui évitera de les retrouver sur d'autres sites Internet que celui du Cercle Généalogique de Languedoc.

 Conception du document

Ces filiations SABATIER ont été conçues à partir du logiciel HEREDIS12 Pro en utilisant la chronique familiale rédigée de descendance qui permet d’éditer la description détaillée de tout le déroulement de la vie de l’individu affiché comme personnage principal ainsi que de tous ses descendants.

Elle reprend, pour le personnage principal, puis pour chacun de ses descendants, l’état civil complet, le détail des événements Naissance, Baptême et Décès, les personnes liées par des liens personnels, le détail des différentes unions et elle indique l'âge à chaque événement important de sa vie.

Réalisation
par Bernard GIBERT - Membre du Cercle Généalogique de Languedoc

- Les relevés effectués dans les Archives départementales ;
- Les saisies informatiques.

Réalisation technique
par Jean-Michel LÉON et Jean-Pierre UGUEN - Membres du Cercle Généalogique de Languedoc

- Les extractions;
- Les contrôles et les corrections de tous les textes ;
- Les mises en pages.

Les sources

- Toutes les sources, tellement nombreuses, n'ont pas toutes été mentionnées dans ces filiations, loin s'en faut.

- Mais elles sont communicables en effectuant une demande précise à contact@basesgenealogiquesducglanguedoc.fr

Votre aide et votre concours

Il sera toujours apprécié que vous portiez à notre connaissance toutes erreurs que vous constateriez sur cette Base à
contact@basesgenealogiquesducglanguedoc.fr

  

   Retour à page d'accueil

CGL - Tous droits réservés - Juillet 2012